Citadelles du nord et Amazonie péruvienne

Sur les traces des civilisations pré-incas

Des Andes à l’Amazonie en passant par la côte Pacifique, le nord du Pérou se distingue par son patrimoine archéologique unique et injustement méconnu, légué par 4 civilisations précolombiennes avant l’arrivée des incas. C’est cette route des citadelles du nord que j’ai eu la chance d’explorer, loin de la tumulte du sud de Lima aujourd’hui saturé par le tourisme de masse.

Parmi les sites et villes coloniales qui résonnent lointainement à nos oreilles, j’ai eu la chance de visiter Trujillo, Chan Chan, Huaca de la Luna y del sol, Huaca El Brujo, Zana, Chiclayo, Sipan, Tucume, Cajamarca, Cumbemayo, Otusco, Celendin, Leimebamba, Huancas, Chachapoyas, Kuelap et Gocta. 

Les 5 civilisations des citadelles du nord du Pérou 

La culture Mochica : Huaca de la Luna (Trujillo), Huaca El Brujo et Sipan (Lambayeque)

Depuis l’an 100, les Mochica, véritables princes du désert, ont édifié des Temples ou pyramides à degrés ornées de superbes bas-reliefs polychromes. Les vestiges découverts, longtemps enfouis dans le sable sont particulièrement bien conservés aujourd’hui. La tombe du Senor del Sipan découverte en 1987 est l’une des découvertes archéologiques majeure du 21ème siècle. La pyramide Huaca El Brujo dédiée à la Magdalena de Cao, située à 60km environ de Trujillo renferme de superbes hauts reliefs polychromes.  La plupart des sites de la culture Mochica sont encore en fouilles. Certaines pièces retrouvées sont souvent comparées aux trésors de Toutankhamon (joaillerie fine incrustée d’orfèvrerie, technique de dorure et métallurgie ingénieuse). Nous verrons la plupart des originaux aux musées de Leimebamba, Tumba Reales (Chiclayo), musée San Pedro de Osam et musée Larco (Lima).

 

Les cultures Lambayeque, Chachapoyas et Chimu : Tucume (Lambayeque) , Chan Chan (Trujillo)

Entre l’an 700 et 1300, 5 civilisations pré-colombiennes se superposent. Le complexe désertique de Tucume est fondé par la civilisation Lambayeque en 750. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, la nécropole de Chan Chan en briques d’adobes devient capitale du royaume des Chimu en 850. Il faudra attendre l’an 1470 pour que les Incas s’y installent et mettent fin à la civilisation Chimu. Sous la colonisation espagnole, le site sera victime de nombreux pillages et vandalismes par les habitants de la région. Depuis 2012, le site est fouillé et fait le bonheur des archéologues. Et c’est avec délectation que nous découvrons au fil du temps, grâce aux fouilles, leurs dernières découvertes. Coincé entre la côte Pacifique et la ville de Trujillo, Chan Chan rend particulièrement vulnérable sa préservation, souvent liée aux conditions climatiques défavorables.

 

La civilisation Chachapoyas : Kuelap,  Gocta, Leimebamba

Situé à la jonction entre les Andes et l’Amazonie, la région Chachapoyas bénéficie d’un climat changeant qui rend son accès difficile. Ignorée des archéologues jusqu’au 19ème siècle, les Chachapoyas ou « Peuple des nuages » fascinent les archéologues et les anthropologues. Je vous recommande d’y accéder par la route. Après avoir franchi le col de Calla Calla (3600m), puis traversé le canyon de l’Uctubamba, affluent du Rio Maranon, la région de Chachapoyas offre une succession de paysages à couper le souffle.

La citadelle de Kuelap est érigée par les Chachapoyas en l’an 800 à plus de 3000 mètres d’altitude au cœur de la vallée de l’Uctubamba. Elle sera ensuite reprise par les Incas en 1475 après de longs combats sanglants. Située à 9km de Nuevo Tingo, la citadelle de Kuelap est accessible à pied par un tortueux et vertigineux chemin de l’Inca et depuis peu en téléphérique. Non loin de Kuelap se trouvent les chutes de Gocta, autre lieu emblématique des Chachapoyas. Plusieurs treks sont envisageables selon les conditions physiques de chacun. J’ai fait celui de 6h, partant du village de San Pablo pour rejoindre Gocta, approchant les cascades au plus près avant de descendre la forêt primaire (800m de dénivelé).

Le musée de Leimebamba est pour moi l’un des coups de cœur de ce voyage. Il abrite notamment les momies retrouvées dans la Lagune des Condors. Niché dans un écrin de verdure, ce musée est né de la volonté des habitants de Leimebamba. A l’entrée trônent des « purunmachus », sorte de sarcophages polychromes qui abritaient les corps momifiés par les Chachapoyas.

 

Cajamarca : cité inca conquise par Francisco Pizarro 

En 1532, Cajamarca subit une bataille sanglante. L’Empereur inca Atahualpa est mis en déroute puis égorgé par le conquistador Francisco Pizarro dans la chambre de la rançon de Cajamarca . Cette dernière fut remplie d’or par l’inca dans l’espoir de se faire gracier. Depuis la conquête espagnole, l’or fait la richesse de Cajamarca. Non loin de là, nous visitons les aqueducs incas de Cumbe Mayo (3500m), taillés dans la roche sur plusieurs kilomètres. Les paysages de l’Altiplano alentours sont de toute beauté et méritent que l’on s’y arrête. Nous verrons également les étonnantes niches funéraires pré-inca de Otuzco et de Combayo. 

 

Le Nord du Pérou est également une région propice à de belles rencontres.. 

Tout au long de mon voyage, j’ai rencontré des gens particulièrement accueillants. Mon coup de cœur va à la rencontre avec Clothilde, véritable « patrimoine vivant » de la culture Chachapoyas. Reçue chez elle pour une initiation à la poterie, nous avons passés de délicieux moments et de fou-rires. D’autres rencontres encore.. la chapelière de Celendin, les sculpteur de bois de Gocta, les femmes de l’Altiplano et leur artisanat andin coloré. Enfin, mon voyage s’achève avec une « marinera de Trujillo », chorégraphie sensuelle au rythme du cheval qui fait la fierté des habitants Trujillo.

Amazonie péruvienne : Iquitos et la réserve de Pacaya 

Changement de décor ! Me voilà au cœur de l’Amazonie péruvienne au nord du pays. Le point d’entrée pour l’Amazonie est Iquitos, accessible par avion ou bateau uniquement. Durant 5 jours, j’embarque à bord du superbe bateau de croisière sur les rives de l’Amazone puis la rivière Maranon pour atteindre la réserve de Pacaya. Encadrée de 22 membres d’équipage originaires d’Iquitos et d’un guide naturaliste francophone. Cette croisière tout confort était avant tout une aventure humaine formidable.

 

Fondée en 1750, Iquitos est fondée par les missionnaires jésuites, soucieux de convertir le peuple indigène Yaguas au catholicisme. Dans les années 1980, l’industrie du caoutchouc connait un vrai essor avec notamment l’extraction de la sève de l’hévéa. Aujourd’hui, Iquitos est une ville jeune et dynamique. Elle est le point de départ de nombreuses croisières.

La réserve de Pacaya

Plus grande réserve nationale du Pérou, la réserve de Pacaya s’étend sur 20800km2. Ce véritable écrin de verdure au cœur de la forêt tropicale est de toute beauté. Durant ce périple, mes journées étaient rythmées par diverses excursions : pêche aux piranhas, initiation à la gastronomie amazonienne, chamanisme, nage avec les dauphins roses, canopée dans la jungle, rencontres avec les communautés indigènes et plus particulièrement celle du village Arequipa. Autant de souvenirs inoubliables que je vous invite à vivre dès que possible..

 

Lima : une capitale en pleine mutation 

Capitale gastronomique de l’Amérique latine dont le centre historique est classé par l’Unesco, Lima n’a plus la mauvaise presse des années passées. Quelques quartiers émergent et font de Lima une ville agréable qui attire de plus en plus de touristes. On ira flâner dans les quartiers bohèmes de San Barranco pour s’arrêter sur le pont des soupirs puis visiter le magnifique musée San Pedro de Osma, découvrir le site inca de Pachacamac, admirer les façades de la Plaza de Armas et Plaza Bolivar, suivre un cours de danse en plein air et se balader dans le jardin des oliviers de San Isidoro. Et enfin découvrir la gastronomie péruvienne : le ceviche, le pisco sour..

Albane Enaud

Retrouvez plus d’information sur ce voyage ici …


Retrouvez également toute notre actualité en nous rejoignant sur :

facebook50 Facebook ici

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :