Indonésie, nord Sumatra : du parc Gunung Leuser au pays Minang

Sumatra : sixième plus grande île de la planète, une des plus riches de l’archipel indonésien. Ce nouveau voyage d’expédition nous emmène au Nord de Sumatra à travers des paysages somptueux. Dans la jungle épaisse du parc Gunung Leuser, nous allons à la rencontre des habitants des hommes de la forêt, les orangs-outans, où nous vivons une expérience sensorielle particulière : dormir au cœur d’une épaisse forêt équatoriale et y écouter les bruits de la nuit. Puis, nous rejoignons le pays Batak qui abrite le plus grand lac volcanique du monde, le lac Toba. Son plan d’eau long de 100 km, sa caldeira hors norme profonde de plus de 500 mètres sont le résultat d’une éruption volcanique gigantesque qui aurait fait baisser les températures de la terre de 6°. Aujourd’hui, l’île de Samosir  située au cœur du lac Toba est le témoin vivant de l’histoire de la culture batak installés ici il y a plus de 2 millions d’années. Enfin, nous atteignons le pays Minang dans la région de Bukittinggi à la découverte de canyons, villages et jungle.

En route pour le pays Batak et le pats Minang : deux régions de Sumatra encore méconnues et souvent occultées par les safaris animaliers du parc Gunung Leuser.

Suivez-moi..

La culture Batak, le lac Toba et l’île de Samosir

Formée après une éruption volcanique il y a 75000 ans, l’île de Samosir a une superficie de 630 km2. L’ethnie Batak Toba est une des six ethnies bataks de la province de Sumatra Nord qui s’étend sur 50000 km2. La culture batak repose sur des traditions ancestrales fortes : l’exogamie clanique – interdiction de se marier avec une personne de son clan, une tradition funéraire particulière, une architecture des habitations richement décorée, des danses traditionnelles entraînantes, etc… Devenus majoritairement protestants du fait de la colonisation hollandaise, un tiers des bataks sont aujourd’hui musulmans. Les bataks sont chaleureux et parlent fort. Le lac Toba est situé au cœur du pays Batak.

Après avoir quitté l’île de Samosir, je rejoins la rive Est du lac Toba à Parapat en direction de Balige. Non loin de là, un tout nouvel aéroport vient d’ouvrir permettant des liaisons directes du lac Toba depuis Medan ou Jakarta. Je poursuis ma route pour la visite des alentours de Balige et notamment de son marché tout à fait intéressant.

Sumatra est dotée d’une culture riche et variée lié à ses terres fertiles et son climat. On y trouve notamment des plantations de café, d’ananas, de suc de palme mais aussi de palmiers à huile (qui ont tristement fait parler de Sumatra pour la déforestation en masse dont l’île est victime).

Le peuple Minangkabau : canyons, vallées luxuriantes et villages traditionnels 

Le pays Minang, au Nord-Ouest de Sumatra dans la région de Bukittinggi, offre une autre facette de Sumatra. Région méconnue, mais intéressante. Majoritairement musulman, le peuple Minangkabau accorde encore aujourd’hui une place centrale à la femme. L’Art minang se caractérise par des toitures en pointe aux décorations de bois richement sculptées. Le plais Pagaruyung et les villages traditionnels qui l’entourent en sont un bel exemple.

Le pays Minang et plus particulièrement la ville de Padang sont également réputés pour leur nourriture épicée. C’est aux aurores que je me suis aventurée au marché de Bukittinggi pour observer les nombreuses variétés de fruits, légumes, poissons, viandes et épices en tous genres : un véritable voyage sensoriel pour allécher ses papilles… Ceux qui ont une aversion au sang ou un odorat hyper-sensible : s’abstenir !

Avant de rejoindre Padang, j’ai sillonné Bukittinggi et ses alentours.  Vers 7h, un cours de gymnastique en plein air s’active sur la place principale. Les villages Minang aux alentours ont gardé des traces de la colonisation hollandaise dans l’architecture des maisons et aussi au cœur de la ville de Bukittinggi avec son beffroi.

Le pays Minang regorge aussi de nombreuses rizières et canyons où l’on aperçoit quelques singes en liberté qui font les pitres et attirent le regard attendri des passants.

Padang : capitale de Sumatra occidental 

Peuplée de près d’un million d’habitants, Padang est la capitale de Sumatra occidental. C’est également le point d’entrée pour rejoindre l’île de Sibeirut et ses célèbres hommes fleurs. Padang la musulmane vaut le détour, spécialement pour sa récente grande mosquée, aussi belle que celle de Casablanca.

 

Mon périple s’arrête à Padang ! Mais vous l’avez compris, Sumatra révèle bien des richesses et il faut bien 20 jours pour les découvrir.

Albane Enaud

Retrouver nos programmes Indonésie ici

Retrouvez également toute notre actualité en rejoignant sur:

facebook50 Facebook ici
google-plus-100 Google+ ici…
Twitter_logo_blue_50 Twitter ici…

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :