Géorgie : la Géorgie par monts et vallées.

S’il est un élément incontournable en Géorgie, c’est bien le Caucase ! On le retrouve de part en part du pays, au Nord (Grand Caucase) comme au Sud (Petit Caucase). C’est aussi le Caucase qui par la barrière naturelle qu’il impose, rejette géographiquement la Géorgie du côté de l’Asie…

1306063-georgie-hd

Et pourtant que d’affinités européennes ! Le christianisme, présent depuis le IVe siècle avec ses églises et monastères peints à fresque comme en Europe Centrale et orthodoxe, la culture du vin qui fait dire ici qu’on n’est jamais tant géorgien qu’un verre de vin en main…

Mais ce qui  caractérise le plus la Géorgie, c’est qu’elle n’a jamais existé dans l’intégrité de son territoire (c’est à dire Colchide et Ibérie réunies) que par intermittence…

georgian_states_colchis_and_iberia_600-150bc-en-svg

…Un peu, aux  temps bénis de la Reine Tamar (fin XIIe – début XIIIe), puis 3 ans entre 1918 et 1921 et enfin depuis la chute de l’Empire Soviétique…

voyage-georgie-djavakhetie-vardzia-38

La Reine Tamar (fresque du monastère royal de Vardzia)

La Géorgie connaît, en effet, la malchance d’être géographiquement dans un couloir géopolitique qui n’a cessé d’être emprunté par les uns et les autres…

georgia-maps-1

Les Grecs puis les Romains ouvrirent sans doute le bal, puis ce furent des populations moins constructives comme les Arabes, tout émoustillés de leur expansion fulgurante à partir de l’Arabie dès le VIIe siècle, les Mongols ne furent guère plus délicats. Ne parlons pas de Tamerlan dont les raffinements de cruauté de masse ne sont plus à démontrer. Vint ensuite l’Empire Ottoman qui s’installa pendant 200 ans… Les Perses ne furent évidemment pas en reste. Les Géorgiens de la Kakhétie gardent encore les stigmates du passage « amical » de Shah Abbas au XVIIe siècle. Las de servir de carrefour à tout le monde, ils se résolurent à demander sa protection au Tsar qui s’empressa de la leur donner. Son amour de la Géorgie le conduisit jusqu’à annexer purement et simplement le pays … Cet idylle à sens unique s’acheva en 1918 lorsque Lénine se laissa aller à accepter la création de la République de Géorgie qui perdura jusqu’en… 1921. L’Armée Rouge mit alors bon ordre à cette aventure et la Géorgie eut dès lors le bonheur de devenir une république sœur au sein de l’Union Soviétique… Son effondrement permit à la Géorgie de goûter enfin à l’indépendance en 1991.

drapeau-georgie

Le premier contact avec le pays passe par sa capitale, Tbilissi, naguère Tiflis. Son nom signifiant endroit chaud ne surprendra pas le voyageur d’y trouver des eaux chaudes sulfureuses et des bains traditionnels…

voyage-georgie-tbilissi-bains-2

Si j’avais à caractériser cette ville en quelques mots, je la dirais pittoresque, chaleureuse, humoristique grâce à la variété conjuguée de ses reliefs, de ses sculptures en bronze et de ses monuments…

Voici quelques clichés de Tbilissi, illustrant le charme tout particulier de cette petite capitale :

Tbilissi, c’est aussi, un patrimoine artistique et religieux :

Quant à l’intérieur du pays, pas un jour de mon voyage sans une découverte qui provoque une émotion intense : des sites troglodytiques (David Garedja, Uplistsikhe, Vardzia), des forteresses (Akhaltsikhe, Khertvisi, Gori, Ananuri…), des monastères, des églises aux fresques chatoyantes nichés dans des lieux fabuleux (Ushguli, Sapara, Gelati, Guergueti, Jvari, Mstkheta, Gremi, Nekressi…), des paysages et des routes à couper le souffle (Kharagauli, le col de Tskra Tskaro, Kazbegi, Juta, la Route Militaire…), et la Svanétie…

Sites troglodytiques de Vardzia, David Garedja, Uplistsikhe

Forteresses de Akhaltsikhe, Khertvisi, Gori, Ananuri

Monastères de Ushguli, Sapara, Gelati, Guergueti, Jvari, Gremi

Kharagauli, le col de Tskra Tskaro, Kazbegi, Juta, la Route Militaire

Un coup de coeur particulier, pour le site fantastique de Kazbegi :

Ushguli, route Mestia-Ushguli, route Ushguli-Kutaissi

Enfin, je terminerai ce reportage par les Géorgiens qui ont émaillé mon voyage et que j’ai surpris dans leur vie quotidienne. Attachants souvent…

Avec leurs chants aux mélismes troublants…

Leur vie, rythmée par la religion…

Leur vie culturelle. Ici, une répétition de Carmen à l’Opéra de Tbilissi…

Et, parfois, surprenants, comme ces photos prises à Gori au pied de la statue colossale du camarade Staline…

voyage-georgie-gori-musee-staline-25

Toutes ces images, ces expériences, sont à déguster sur le terrain dans le cadre de notre nouveau voyage de 14 jours en Géorgie :

georgie-a389

 

Hervé TRIBOT LA SPIERE

Retrouvez notre programme Géorgie ici

Retrouvez également toute notre actualité en rejoignant sur:
facebook50 Facebook ici
google-plus-100 Google+ ici…
Twitter_logo_blue_50 Twitter ici…

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :