Hawaii, the rainbow state

  Hawaii, cet archipel perdu au milieu du Pacifique m’a toujours fascinée !

132 îles et îlots mais seulement 8 îles habitées. Les autres sont des réserves naturelles où seuls quelques scientifiques peuvent se rendre.

Je suis bien décidée à explorer chaque recoin de cet Etat Arc-en-ciel !

Au programme les 4 îles principales : Oahu, Kauai, Maui et Big Island.

OAHU, l’île principale

Honolulu

Honolulu est un nom qui fait rêver… La capitale d’Hawaii a bien des facettes.

Waikiki est le premier mot qui vient à l’esprit quand on en parle : la plage mythique des surfeurs !

Bordée par une succession d’hôtels, la plage n’est pas aussi grande qu’on peut l’imaginer. Les surfeurs sont au loin à attendre les vagues qui tardent à venir. Côté rue, c’est l’effervescence, boutiques et restaurants se disputent le territoire pour tenter les nombreux touristes qui viennent pour la plupart d’Asie : nombreux japonais, coréens ou chinois…A tel point que certains bus touristiques sont dédiés aux seuls touristes japonais!  Mais que l’on se rassure, les touristes se concentrent à Waikiki, dans les grands complexes hôteliers sur la Wailea cost de Maui. Les plus aventuriers poussent jusqu’aux volcans de Big Island.

Je ne rencontrerai d’ailleurs aucun français, sauf des vulcanologues à Big Island pour un voyage d’étude sur le Mauna Loa.

Arrêt obligatoire devant la statue du Duke, icône des surfeurs (mais aussi champion de natation au JO de 1920 et 1924. Plusieurs médailles d’or, d’argent et de bronze à son actif). Il a largement contribué à faire connaître le surf.

Downtown

Si l’on veut connaître un peu l’histoire de Hawaii, il faut visiter le palais Iolani. Il s’agit du seul palais royal des Etats-Unis. Un véritable témoignage de la monarchie hawaiienne avant qu’elle ne tombe dans les mains de l’oncle Sam! Ce palais, construit au XIXe, était équipé de tout le confort (salles de bains, eau chaude, WC, électricité!)… à en faire pâlir Buckingham et la reine Victoria qui a d’ailleurs reçu la Reine Lili Uokalani. D’ailleurs les liens avec les cours d’Europe sont visibles dans le palais : un immense portrait de Louis Philippe, la vaisselle française, les verres en cristal de Bohême… Le raffinement de la cour d’Hawaii n’avait rien à envier aux autres cours de l’époque.

Passage obligé devant la statue du roi Kamehameha, premier roi hawaiien qui a unifié l’archipel.

voyage-hawaii-oahu-honolulu-Kamehameha (1)

Diamond Head

Petite randonnée à Diamond Head, le cratère d’un volcan éteint. Cela permet de s’éloigner un peu de la ville et d’avoir un beau point de vue sur Waikiki.

Pearl Harbour

Lorsque l’on se rend à Hawaii, il est difficile de ne pas penser à Pearl Harbour. S’y rendre est un devoir de mémoire.

Dire qu’avant l’arrivée des américains, cette baie était connue des pêcheurs de perles!!

Aujourd’hui, il s’agit toujours d’un site militaire. Le mémorial est très visité aussi bien par les civils que par les militaires. Après un film expliquant les raisons de l’attaque japonaise sur la base américaine, les erreurs stratégiques, les pertes humaines, on prend une navette pour se rendre au mémorial situé au-dessus de l’USS Arizona qui gît au fond de la baie emprisonnant encore des centaines de victimes.

Punchbowl Cemetery

 Autre moment d’émotion au Punchbowl Cemetery, un cimetière qui regroupe tous les militaires américains tombés pour leur patrie, sans distinction de guerre. Installé dans un ancien cratère, ce cimetière monumental rappelle nos cimetières militaires de Normandie dans des proportions gigantesques.

Bishop museum

Il ne faut pas manquer la visite du Bishop Museum, superbe musée qui abrite une vaste collection dédiée aux îles hawaiiennes et plus largement aux cultures polynésiennes. De nombreuses pièces sont issues des collections royales.

North Shore, la côte nord

C’est sur la côte nord que les vagues sont les plus impressionnantes, notamment en hiver et l’on peut y voir les compétitions de surf.

KAUAI, l’île jardin

A 40mn de vol au nord de Oahu, se trouve la petite île de Kauai (environ 1500 km²). On l’appelle l’île Jardin car une grande partie est recouverte de forêt tropicale. On y voit de nombreuses fleurs en particulier des hibiscus de toutes les couleurs !!
Mais la particularité de l’île, ce sont les coqs et poules qui vivent en liberté. Il y en a partout! pas agressifs du tout, ils sont habitués aux hommes, aux voitures mais n’appartiennent à personne. Et ils chantent à toute heure! ce qui donne plutôt un aspect campagnard à l’île. En fait, suite à l’ouragan Iniki de 1992 qui a fait beaucoup de dégâts, les coqs et poules se sont retrouvés en liberté et comme ils n’ont pas de prédateur, ils se sont multipliés!!

P1010336

Waimea canyon

 Le canyon de Waimea qui ressemble à son grand frère du Colorado. Même s’il est plus petit, il reste tout de même très impressionnant. Le dernier point de vue, à la fin de la route (car la route ne peut faire le tour de l’île à cause du relief), nous donne la chance d’apercevoir la Napali coast, que l’on ne peut voir sinon en bateau ou en hélicoptère.

On s’approche ici du point le plus humide de la terre, et je vous le confirme, il pleut tout le temps!

voyage-hawaii-kauai-Napali cost (5)

Wailua river

La rivière Wailua, au nord de Lihue offre une belle balade. On peut faire du kayak et s’enfoncer dans la forêt pour découvrir des cascades secrètes, voir la « fern grotto », une grotte ouverte et couverte de fougères. Le long de la route qui domine la rivière, je découvre des heïaux, anciens temples honorant les dieux hawaiiens. La plupart du temps, il n’en reste souvent que l’enceinte.

La côte nord

Au nord de l’île, on trouve les champs de taro qui sont la base de la nourriture hawaiienne.

voyage-hawaii-Kauai-cote-nord camps taro (3)

Le Kilauea Wildlife refuge est l’un des plus importants sites de nidification des oiseaux marins d’Hawaii. On découvre alors les pétrels qui nichent dans des terriers!! Mais c’est aussi l’occasion de voir les oies Néné, oiseaux endémiques et protégés.

Sur la dernière plage, rencontre inattendue : un « monk seal » (phoque moine) qui ne semblait pas perturbé par les vacanciers.

P1010509bis

MAUI, l’île vallée

Maui est à peine plus grande que Kauai (1880 km²) et est facilement reconnaissable car elle a une forme de cacahuète. Le centre, plus étroit, est constitué d’une plaine recouverte de champs de cannes à sucre et d’ananas. A l’ouest, le volcan Hale’a kala.

Maui Ocean center, aquarium et baleines

Le Maui ocean center est un aquarium qui permet de découvrir la vie marine si on ne fait pas de plongée ! C’est passionnant. J’ai fait également une balade en mer pour voir les baleines, mais c’était un peu tôt dans la saison! J’ai quand même pu en  apercevoir une ! Quelle émotion !!

Ascension du Halea’a’kala

Cet immense volcan qui occupe presque tout l’Est de l’île est l’un des plus grands du monde car il mesure 34 km de circonférence et s’élève à 3055m. Moralité, quand on va à Hawaii, on prend aussi bien la polaire et les chaussettes que les tongues et le maillot de bain!
Son nom signifie la « maison du soleil » (mais il n’était pas au rendez-vous ce jour là…). La montée se fait facilement par une route. Le paysage évolue progressivement : d’abord des pâturages qui rappellent la Suisse puis, le paysage devient désertique. D’ailleurs, il y a très peu d’animaux : des oies nénés ou des insectes.
On met environ  2h pour passer du niveau de la mer à 3055m, gare aux maux de tête !!

Le volcan n’est pas un véritable cratère mais plutôt une grande cuvette avec de petits cônes issus de petites éruptions.

voyage-hawaii-Maui Haleakala (104)

On découvre aussi une plante endémique : le silver Sword, le sabre d’argent, qui vit environ 25 ans et ne fait qu’une fleur dans sa vie !

Lahaina

Amoureux d’histoire, il faut s’arrêter à Lahaina, une petite ville adorable face à l’île de Lanai où toutes les maisons sont en bois coloré. Sa particularité est son énorme banyan qui se trouve sur la place centrale face à l’ancienne cour de justice. Il ferait 300m de circonférence et n’a été planté « qu’en 1873 ». Il y a plusieurs bâtiments et éléments historiques qui jalonnent la ville et racontent son histoire : ses vieux canons russes (eh oui Hawaii a bien failli appartenir aux russes!!), sa prison, le Pioneer Inn, le plus vieil hôtel de la ville construit en 1901 et son église dont les peintures sont inspirés de la culture hawaiienne (la vierge a les traits océaniens).

BIG ISLAND

L’arrivée en avion à Kona est surprenante voire déboussolante. Le paysage n’est qu’une coulée de lave, tout est noir, presque pas de végétation. Après Maui, c’est un peu le choc. On a un peu l’impression d’atterrir sur la Lune…

Pu’uhonua o honaunau

Au sud de Kona, la nature est beaucoup plus accueillante, plus verte, plus arrosée aussi… On y trouve des caféiers et des plantations de noix de macadamia qui représentent la plus grosse production agricole de Hawaii avec l’ananas et la canne à sucre.
Il faut à tout prix visiter le site de Pu’uhonua o honaunau. Installé dans une baie bordée de cocotiers, ce site est le sanctuaire des ali’i (chefs). Les ossements de 23 ali’i reposeraient dans une enclave protégée par les Ki’i, ces statues menaçantes… Cet endroit n’était pas accessible au peuple, personne ne se serait permis d’y pénétrer sauf les briseurs de kapu (loi) qui venaient chercher l’absolution.

Toujours au sud de Kona, on peut voir encore une petite église en bois dont l’intérieur est peint en trompe l’oeil. C’est un prêtre belge -arrivé en 1899 – qui l’a peinte.

voyage-hawaii-Big Island St Benedict painted church (12)

Je pars vers le nord de l’île en direction de Hilo. Arrêt à Waimea. Toute la ville semble appartenir au ranch Parker qui possède toutes les terres environnantes. Dans cette région d’élevage, on peut encore croiser des « paniolos », les cow boys hawaiiens. Les constructions sont en bois constituent un vrai décor de western.

Le paysage change lorsque l’on arrive sur l’autre versant de l’île (la côte au vent) beaucoup plus arrosé et découpé. Il y a des cascades partout. Celles de Akaka sont particulièrement impressionnantes.

voyage-hawaii-Big Island Akaka falls (18)

A Hawaii, la nature domine. Dans la baie de Hilo, j’ai pu voir des tortues marines et sur les petites plages de sable noir environnantes à l’eau transparente, on aperçoit des poissons multicolores et de nombreux oiseaux…Autre curiosité, le chants des grenouilles que l’on entend le soir…

A Hawaii il n’y a pas de singe, pas de serpent, pas de crocodiles… pas de prédateurs. Les seuls animaux sont venus par les airs ou importés par les colons. C’est pourquoi, on rencontre souvent des mangoustes destinées pour chasser les rats des champs de cannes à sucre…

P1000507

Hawaii Volcanoes National Parc

Hawaii est célèbre pour ses volcans. Et c’est sur Big Island que l’on trouve les plus actifs. Le petit dernier s’appelle Kilauea et, il y a encore peu de temps, ses coulées de lave se déversaient dans la mer.

voyage-hawaii-Big Island Parc des volcans (107)

Le Kilauea, le volcan le plus actif du monde, est constitué d’une immense caldeira que l’on peut parcourir à pied. Mais avant de se lancer, il est préférable d’honorer la maîtresse des lieux : la déesse Pelé en lui faisant une offrande faite de fleurs et de fruits afin d’amadouer son tempérament de feu.

22-11-15

Le soleil absent ce jour-là rend le paysage lunaire. Les fumerolles s’échappent des failles, quelques plantes rappellent que la vie reprend toujours le dessus mais les cheveux de Pelé prouvent que la déesse n’est jamais bien loin et prête à refaire des siennes.

Région de Puna

Sur Big Island, les touristes se concentrent dans le parc des volcans. Pourtant la région de Puna, permet de comprendre la réalité de l’île et la force de la nature. On y voit des villages et des routes traversées par des coulées de lave qui donnent des allures de paysages lunaires mais aussi de superbes plages où baigneurs et surfeurs se retrouvent.

Luau

Qui veut connaître la culture hawaiienne doit aussi assister à un luau, fête traditionnelle où l’on découvre le hula et l’on mange du poi et du kalua pig.

Voilà juste un aperçu. Hawaii est une destination riche et variée. J’ai été impressionnée par la variété des paysages d’une île à l’autre et même d’un versant à l’autre de chaque île. Chaque île est une surprise. Le mieux est encore d’y aller!

Pour ma part, il me reste encore d’autres îles à découvrir : Lanai, Molokai …Ce sera pour la prochaine fois!

Demandez le programme détaillé ici…

Retrouvez également toute notre actualité en rejoignant sur:
facebook50 Facebook ici…
google-plus-100 Google+ ici…
Twitter_logo_blue_50 Twitter ici…

Et vous abonnant à notre blog en cliquant sur le bouton « Suivre » en bas à droite de votre écran.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :